Qui sommes nous?

Nous sommes Mónica, Alain. Hugo et Adrián, une famille européenne.

Notre vie est partagée entre nos deux pays, la France et l’Espagne où nous avons vécu pendant presque 20 ans et où Hugo et Adrián sont nés.

Nous sommes mathématiciens et scientifiques de formation, et nos activités principales sont liées à l’informatique et à Internet. Vous pouvez retrouver ces facettes de nos vies ici et .

Nous avons toujours été préoccupés par notre environnement et sa destruction. Après quelques années à Madrid, nous avions deja vécu plus de dix ans en Extremadure dans une finca autonome: chauffage au bois, électricité solaire, eau du puits.

La Finca (Villanueva de la Vera, Espagne)

Apres quelques années sur la Côte d’Azur pour donner à nos enfants un fond d’éducation à la française, nous avions besoin à la fois d’un retour à la nature et d’un nouveau projet. L’arrière pays antibois est magnifique, et la météo y est superbe, mais il y a trop de monde, trop de béton, trop de routes, trop de voitures.

Nos métiers nous permettant le travail à distance, nous sommes partis à la recherche d’un nouveau projet et nous sommes tombés amoureux du Roudigou.

Le Roudigou (Cuzorn, France)

Le Roudigou est un domaine dans le Lot-et-Garonne qui avait presque tout ce que nous recherchions. Un corps de bâtiment ancien (daté de 1723) avec beaucoup de charme, de nombreuses annexes habitables et agricoles offrant de nombreuses possibilités et un domaine de presque 50 hectares assez varié, avec à la fois des bois mais aussi des pruniers et des noyers. Egalement, même si ce n’était pas dans nos critères initiaux, une exploitation agricole en fonctionnement: 10 hectares de prunes d’Ente avec des fours sur le domaine pour en faire des pruneaux d’Agen. L’exploitation est en conversion biologique depuis 3 ans.

Tout est possible mais rien n’est fait. Ce « château ruine » n’est ni vraiment un château ni vraiment une ruine, mais il est immense et il y a en effet beaucoup à restaurer.

Parmi toutes les choses possibles, nous voulons donner suite au gite et à la production de prunes et pruneaux. Nous souhaitons compléter la transition à l’agriculture biologique et donner à l’environnent et à son respect une plus grande place. Nous souhaiterions accueillir des gens qui soient également intéressés par une vie plus respectueuse de notre planète. D’autres idées et projets sont dans nos tetes.

Nous souhaiterions, comme le colibri, une fois encore et même si nous ne portons plus les même grands espoirs de grands soirs qu’auparavant, apporter notre goutte d’eau et faire notre part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *